Souffle diastolique posé sur pétale nacré
Soudain effervescence du côté du cortex
Je contrebande mes palpitations ancestrales
dans oreillette printanière

Respiration tempo sur fond de blues frissonnant
Soudain frémissement du côté du plexus solaire
Je hiéroglyphe mes symbôles gallois
sur totem humanoïde

Constellation zodiacale sur infiniment grand
Soudain fusionnement du côté de Vénus
Je parachute mes envies indomptables
sur Vierge en Scorpion

Satellite inévitable de ma planète
Soudain pulsations du côté de ton espace-temps
Tu solstices mon printemps inévitable
en un moment-lumière sans éclipse

Nous gravitons d'Orion à Pégase
dans relativité faite Andros
Extase.

(Texte déposé à la SGDL)