14 mars 2010

Les mots les mots

Au moment de poser mots sur papier vierge, je fus soudain magnifiquement vide. Aucune belle grande idée ne germait dans ma boîte crânienne. Ailleurs non plus. Aristote disait "les lettres alphabétiques sont les symbôles des sons émis par la voix ; les sons émis par la voix sont les symbôles des états d'âme". C'était donc cela ! Je n'avais pas d'états d'âme, peut-être pas d'âme du tout ? Dame ! Mais bon, écrire ce n'est pas parler, non ? Si ?
Posté par loquemu à 08:12 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

31 janv. 2010

Ah ! petite

A certains les grandes questions existentielles, qui suis-je où vais-je dans quel état j'erre, à d'autres l'étrange et douce torpeur du verbe aimer. Ah ! petite, je t'apprendrai le verbe aimer, qu'il chantait Léo. Avec dans ce ah toute la sensualité du monde. Pendant que tu dessinais des arabesques sur mon corps à peine sorti de l'adolescence, j'entamais le premier volume de la Crucifixion en rose et plongeais dans l'univers fascinant d'Henry comme on se laisse glisser d'un toboggan : les bras ouverts. Ah ! petite....
Posté par loquemu à 06:16 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
07 janv. 2010

Blanche la neige

Blanche la page. Et y graver quoi ? Des hiéroglyphes, des pattes de mouche ? Des traces de toi, des traces de moi ? Comme ces traces de pas d'oiseaux dans la neige. De toi à moi, ça sert à quoi ? Mon présent, ton passé, mes avants, tes demains. Tes absences, mes silences. Tes fêlures, mes ravines. Mes mots tus, tes non-dits. Ces non-dits que tu hurles dans ma tête. Ces mots que je n'écris pas. Que je ne crie plus. Tout cet espace, sans rien, sans écho. Tout ce vide, tous ces vides. Et plus beaucoup de temps pour être heureux. Plus... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 20:30 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
18 nov. 2009

Grrrrrr

Matin maussade à tendance grognon. Ciel gris sale et ligne d'horizon de travers. Il y a cette pluie de novembre qui n'en finit pas de couler, ce brouhaha incessant des autres, ces voitures sur "ma" route, ces feux verts qui passent au rouge dès que j'arrive, cette femme assise par terre devant la boulangerie, ces silhouettes grises qui la frôlent et l'ignorent, ce klaxon qui me fait sursauter, ce doigt d'honneur agressif, ce flic qui gesticule au carrefour... Mais qu'est-ce que je fiche dans cette voiture, au milieu du... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 09:26 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
08 oct. 2009

La marée je l'ai dans le coeur

Elle se retirait. Elle le sentait depuis plusieurs jours déjà, à quelques frémissements de son être, qu'elle allait se retirer. Pas dans sa coquille, l'a pas de coquille. Pas dans sa bulle, trop fragile sa bulle. Non elle se retirait au-delà d'elle-même. Loin. Très loin. Aussi loin que l'océan aux marées d'équinoxe. Sauf qu'elle ignorait si elle reviendrait dans 6 heures 6 jours ou 6 semaines. L'avait plus de lunaisons, plus de saisons non plus. Mais de quoi je me protège, là ?... Arrête ! Cesse de te poser des... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 07:25 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
19 sept. 2009

Sale temps, les mouches patinent

Ciel maussade à tendance pluvieuse. Pas une pluie violente qui te fouette le dos et te fait courir à perdre haleine en riant, non, une bruine douce comme une caresse, insidieuse comme une rumeur, qui s'infiltre dans la moindre de tes porosités, jusqu'à l'os, et s'y installe confortablement. Suis benaise, moi, là, sous ma couette, dans mes odeurs nocturnes, algues et essence d'eucalyptus, les yeux tournés vers la trouée céleste, les neurones allanguis tricotant dans le désordre des pensées non conjuguées qui sautent de branche en... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 07:30 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
30 juin 2009

Dans tous les sens

Et tous ces mots que tu ne dis pas, comme ces voyages nocturnes qui viennent à ta rencontre parce que toi tu ne bouges pas... fais ta valise, prends le train mais bouge... mais reviens.Et ces regrets qu'on ne regrette plus... ces mauvais souvenirs qui se patinent, s'estompent jusqu'à devenir beaux... cette faculté d'oublier et de se ressouvenir... ce tri permanent de nos souvenirs.Et puis de se savoir aimée et on ne sait plus si on aime encore, le temps de la conquête passé, ce qu'on aime en fait c'est conquérir c'est découvrir c'est... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 12:52 - - Commentaires [19] - Permalien [#]