27 juin 2009

Ne serons-nous plus jamais drôles ?

"La nuit de l'arraisonnement technique se trouve déchirée par l'éclair soudain de la chose. Mais comment comprendre, ne durerait-elle qu'une fraction de seconde, la co-existence de ces deux dimensions hétérogènes ?" (Heidegger).     C'est cela ! m'écriai-je. C'est cela ! Toute la nuit, Heidegger m'avait hantée. Au réveil, avide, je me plongeais dans son livre et tombais sur cette phrase. Ringard, ô Ringard où vas-tu ? Et toi l'écrivain, où en es-tu ? Traînes-tu ta langueur le long des trottoirs mouillés de ce... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 17:31 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

01 juin 2009

Ne serons-nous plus jamais drôles ?

Dans une brasserie parisienne. Une voix inconnue me sortit brutalement de mes réflexions.- Quel meilleur remède que d'être soi-même ? Partout l'homme se plaint, la femme geint...- Geigne-je ?- Redite-moi ça, redite-le moi !- Geigneu-jeu ?Il rit.- Je vous observe depuis une heure et ça ne s'arrange pas dans mon blue jean, fait sa voix de basse en claquant un accord de guitare sur la dernière syllabe.Elle le scrute quelques secondes, s'ébroue et dit :- Bouh ! il fait un vent pas possible et je n'ai pas envie de marcher dedans !Il lui... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 16:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
10 avr. 2009

Ne serons-nous plus jamais drôles ?

Dans une brasserie parisienne connue      Il en était à sa première vodka. Etais-je en avance ? Lui en retard ? Cet homme était une énigme pour moi. Pourtant je savais que c'était le personnage idéal pour ma troisième dimension. Il avait connu la bourgeoisie, s'était promené dans le peuple, avait véhiculé ses déraisons sur plusieurs continents à la recherche de la définition exacte du mot "politique", avait utilisé ce mot comme un drapeau, un passe-droit, un braquemard ! avait hésité au seuil de la... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 10:50 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
08 mars 2009

Calligraphie

     Longtemps après encore....il n'y avait Rien. Les mots avaient tari jusqu'à leur propre source. Secs, inutiles, épuisés, ils ne cherchaient plus dans leur signification, dans leur symbolisme, la solution au problème. La solution était ailleurs, elle était dans l'action, dans le mouvement, dans le pas devant l'autre. Et Lôtre aussi était absent. Je n'étais pas drôle aujourd'hui. J'étais. Uniquement. Rien que ça ! Tout un monde. Je suis en végétation, excusez-moi du peu. Ma chance était dans les mots mais même... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 08:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
26 déc. 2008

Ne serons-nous plus jamais drôles ?

      Il fallait se remettre "au travail". Une petite errance immobilisée : voilà ce que je suis. Poudreuse immobilité pastel, mignardise embourbée dans les élans fatidiques du mouvement irréversible des planètes, minéral outrage pourpré comme le pouls du monde.....- On me mande enfin quelque part en ce monde ? Vous m'aviez mué en éternité laconique d'un mortel ennui. Qu'alliez-vous avoir besoin de moi, douce Dame ?- Essuyez-vous, Lôtre, vous êtes encore tout couvert d'argile.- Toujours aussi aimable,... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 09:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
03 nov. 2008

Ne serons-nous plus jamais drôles ?

Mes mots cherchent leur couleur, leur musique, leur rythme. Les mots de tous les jours sont tellement las, il faut les réveiller, les vêtir de strass, les inverser, les déverser, les dénouer, les honorer, les safraniser, les colchiquetiser, les adoniser, les....- Votre convoitise est infinie, Loquemû.- ....empourprer, les totemiser, les laisser vivre leur propre vie, leur propre mouvement,les laisser se poser tel l'oiseau sur la branche du verbe, et goûter au fruit de leur légèreté avec le sacré qui leur est dû, des mots humus, des... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 19:41 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

02 avr. 2008

Des tentatives littéraires

NE SERONS-NOUS PLUS JAMAIS DROLES ?Extrait 6. Dans une brasserie connue (suite)     La dérision ne me quitte pas, comme un mauvais diable. St John Perse me nargue sans ironie et Cioran me ramène sur terre. Je me sens merveilleusement abstraite. C'est-y pas beau ça, commente un con. Et puis, et puis, tout au long de cet immense parcours violé tant et tant de fois, combien d'autres me nargueront encore, la décadence du verbe je la manie chaque jour, coincée entre un concept et un mythe. Je cabotine mes chiens errants. Et... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 13:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 mars 2008

Des Tentatives littéraires

NE SERONS-NOUS PLUS JAMAIS DROLES ?Extrait 5 (suite...) - Mais n'est-ce pas un peu vous aussi, il y a...dans un autre temps....je veux dire dans les prémices d'un tournant ?- Vous savez trop de choses, petite fille. Pourquoi vous nommé-je petite fille ?- Parce que vous n'avez pas d'âge et moi si...peut-être ?- Peut-être. Non ça n'est pas cela. Vous êtes l'enfance, quel que soit votre âge, c'est cela...vous êtes l'Enfance. Comme c'est doux.- L'enfance, la dimension du sacré, murmurai-je songeuse. Ne serons-nous plus jamais drôles ?... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 14:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 mars 2008

Des Tentatives littéraires

"NE SERONS-NOUS PLUS JAMAIS DROLES ?"Extrait 5     "La relativité générale diffère fondamentalement de la relativité galiléenne et de la relativité restreinte : l'espace-temps n'y est plus cette arêne fixée a priori dans laquelle se déroulent les mouvements des systèmes matériels". Sur le quai - Je vous attendais, dit-il simplement- Mon désert est à vous. J'ai laissé mon histoire dans un autre temps et suis prête à toutes les offrandes.- Qu'ai-je encore à offrir ? que l'espace d'un Rien. ... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 14:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 mars 2008

Des Tentatives littéraires

NE SERONS-NOUS PLUS JAMAIS DROLES ?Extrait 3 Autre part     Etienne Ringard n'avait pas choisi son nom, mais s'y était habitué, comme une fatalité, amie chaude et sécurisante, forgée au long des siècles,héritage infernal, lui voilant toute autre dimension que la sienne : la routine. Une routine façonnée au jour le jour ; tout d'abord tas informe, petit à petit émergeait une routine qu'il jugeait plus "élevée", supérieure, la routine du Chef. Chef du contentieux. Pour d'autres, ce titre eut fait rire. Pour lui... [Lire la suite]
Posté par loquemu à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]